Tournures négatives à valeur positive


Chers étudiants et amis,
Beaucoup plus que l'anglais, le français a recours de façon idiomatique à des constructions de forme négative pour exprimer une affirmation. Il s'agit d'un euphémisme ou de ce qu'on appelle le procédé rhétorique de la litote.

Je ne déteste pas boire un p’tit coup de temps en temps.

Si je peux faire quelques heures en plus, je ne crache pas dessus.
Je ne suis pas fan de…
On aurait tort de s’en priver (= on aurait raison d’accepter.)
Je ne vais pas sauter au plafond (= je ne suis pas fou / folle de joie)
Je n’irai pas par quatre chemins (= je vais être direct)
Je ne vais pas en rester là (= je ne vais pas me laisser faire)
Je ne suis pas partisan de la violence.
Je ne suis pas en forme, aujourd’hui. Je ne suis pas dans mon assiette. Je n’ai pas la pêche.
Le chef n’est pas à prendre avec des pincettes, aujourd’hui. (= il est de très mauvaise humeur.)
Ce n’est pas du meilleur goût / du meilleur effet.
Y a pas foule ! (= il n’y a pas beaucoup de monde, de clients)
Y a pas de comparaison.
Il n’y a pas mort d’homme. (= ce n’est pas grave.)
Il n’y a pas de quoi se réjouir / être fier.
Il n’y a pas de quoi rire.
Il n’y a pas de quoi en faire un plat / un fromage (tout une histoire)
Il n’y a pas de quoi fouetter un chat.
Ça ne va pas arranger nos affaires. (= c’est mauvais pour nous.) 
Je ne raffole pas des légumes. (raffoler de = aimer à la folie)
Je ne vois pas d’inconvénient à…
C’est loin d’être terminé.
Loin de moi cette idée.
On n’est pas dans la merde ! (= on est bien embêtés.)
Il ne veut rien savoir / entendre (= il refuse de m’écouter)
C’est pas mal (du tout).
Ce n’est pas inintéressant.
 Il n’est pas inutile de rappeler…
Il va sans dire que…
Vous n’êtes pas sans savoir que…
C’est pas bête, ça !
Ce n’est pas idiot.
Ce n’est pas fameux (= c’est mauvais)
Ce n’est pas donné (= c’est cher)
Tu n’es pas fou / folle ?
 C’est pas la moitié d’un con.
C’est pas une lumière / un génie (en parlant de quelqu’un). Ce n’est pas une flèche.
C’est pas malin / intelligent.
Ce n’est pas simple, ce n’est pas facile, ce n’est pas de la tarte / du gâteau.(fam.)
Ce n’est pas compliqué. Ce n’est pas la mer à boire. 
Je vais essayer de la convaincre mais ce n’est pas gagné ! (= pas gagné d’avance)
Ça n’a pas été une partie de plaisir.
C’est pas terrible (= formidable, merveilleux). C’est pas le pied.
Ce n’est pas une sinécure. / Ce n’est pas de tout repos.
Ce n’est pas clair.
Vous n’y êtes pas / pas du tout (= vous vous trompez)
Ce n’est pas faux (= c’est vrai)
Je ne suis pas de la partie (ce n’est pas mon métier, je ne suis pas qualifié pour ça.)
Ce n’est pas évident (fam. = facile à réaliser)
Ce n’est pas pour tout de suite.
Je ne vais pas le gifler mais ce n’est pas l’envie qui m’en manque (fam. = je voudrais bien).
Ce n’est pas l’idéal. Ça ne m’arrange pas.
Il est méchant ; ce n’est pas peu dire.
Ce n’est pas pour dire (du mal de lui) mais qu’est-ce qu’il sent mauvais.
Va prendre une douche. Ce ne sera pas du luxe ! (= ce ne sera pas inutile.)
Ce n’est pas ma tasse de thé.  Ce n’est pas mon truc (fam.)
Il / elle est pas mal, pas vilain / vilaine (du tout)
Son mari n’est pas radin // pas généreux
Ce n’est pas la personne la plus courageuse que je connaisse.
Il ne fait pas chaud, ce matin.
Ce n’est pas la générosité / l’intelligence / la douceur qui le caractérise / qui l’étouffe.
Je ne vous cache pas que…
Je mentirais si je vous disais que…
On ne peut pas dire / prétendre le contraire.
Rien ne m’intéresse moins// Rien ne m’intéresse davantage.
Pour tout vous dire, j’ai connu des heures plus glorieuses.
Je n’ai pas besoin de te faire un dessin (= tu vois ce que je veux dire)
Il ne faut pas me le dire deux fois.
Ce n’est pas ce que j’ai compris.
Pas de chichis entre nous ! (fam.)
Il ne se prend pas pour n’importe qui.
Je ne suis pas homme à accepter / tolérer…
Je n’ai pas la tête à ça en ce moment. (= je pense à d’autres choses plus sérieuses)
Il n’a pas l’air commode (= il semble avoir mauvais caractère)
Sans indiscrétion, combien est-ce que vous gagnez ?
Je ne peux pas vous le reprocher (je vous approuve)
N’oubliez pas que je suis votre employeur.
N’allez pas croire que…
Ne le prenez pas mal, mais comment avez-vous fait pour rencontrer Isabelle ?
Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous aura pas prévenu(e).
Vous n’y allez pas avec le dos de la cuillère (fam.) (= Vous exagérez ! vous y allez fort. Vous vous servez trop copieusement.)
Il ne prend pas de gants avec moi = il n’est pas doux / pas diplomate.


Pour prendre poliment congé de quelqu’un de bavard :
Je ne vous retiens pas (plus longtemps).
Je ne veux pas abuser de votre temps.
Je ne veux pas vous déranger plus longtemps.
Ce n’est pas que je m’ennuie (avec vous) mais je vais devoir y aller.
C’est pas le tout mais j’ai du travail.

Pour accepter une proposition / invitation :
Je ne dis pas non.
Ce n'est pas de refus.


On aurait tort de se gêner / de s'en priver.
Je n'ai pas chômé (= j'ai beaucoup travaillé)
Je ne vais pas te mentir...
Sans fausse modestie
Il ne ménage pas sa peine.
Il ne donne pas sa part au chien.
Il ne se mouche pas du coude.
Le roi n'est pas son cousin (= il est plus heureux / plus fier qu'un roi.)
On n'est pas sortis de l'auberge ! 
Je ne te le fais pas dire.
Vous ne perdez pas de temps.
Je ne mange pas de ce pain-là.
Ce n'est pas demain la veille qu'on le verra débarrasser la table.
Il ne faut pas vous en promettre.
Il n'a pas les deux pieds dans le même sabot.
Je n'ai pas les yeux en face des trous.
Tu n'as pas le compas dans l'œil.
Tu n'y vas pas de main morte.
Ca ne sent pas la rose ici. 
Son petit discours n'est pas passé inaperçu. 
Quelle circulation ! On n'est pas arrivés. 
Je ne suis pas né de la dernière pluie. 
On n'a pas élevé les cochons ensemble. 
Il n'est pas à plaindre. 
Je ne suis pas aveugle. 
Je ne vais pas rester les bras croisés. 
Je ne suis pas insensible à son charme.
Je n'ai pas hâte / je ne suis pas pressé de les retrouver. 

Ce n'est pas le bon chemin, la bonne clé. 
Ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse.
Tu n'as pas la langue dans ta poche.
Je ne le porte pas dans mon cœur.
Ça ne lui portera pas chance.
Ne fais pas celui qui n'a pas compris.

Comments

Popular posts from this blog

Le dernier rendez-vous, chanson de Frida Boccara