Une noix, chanson de Charles TRENET, un véritable poème



Une noix
Qu'y a-t-il à l'intérieur d'une noix ? Qu'est-ce qu'on y voit
Quand elle est fermée ?
On y voit la nuit en rond
Et des plaines et des monts
Des rivières et des vallons
On y voit
Toute une armée.
Des soldats bardés de fer
Qui, joyeux, partent pour la guerre ; Et fuyant l'orage des bois,
On voit les chevaux du roi
Près de la rivière

Une noix
Qu'y a-t-il à l'intérieur d'une noix ? Qu'est-ce qu'on y voit
Quand elle est fermée ?
On y voit mille soleils
Tous à tes yeux bleus pareils
On y voit briller la mer,
Et dans l'espace d'un éclair
Un voilier noir
Qui chavire.
On y voit des écoliers
Qui dévorent leurs tabliers
Des abbés à bicyclette
Le Quatorze Juillet en fête

Et ta robe au vent du soir... On y voit des reposoirs Qui s’apprêtent.

Une noix
Qu'y a-t-il à l'intérieur d'une noix ? Qu'est-ce qu'on y voit
Quand elle est ouverte ?
On n'a pas le temps d'y voir,
On la croque et puis bonsoir,
On n'a pas le temps d'y voir
On la croque, et puis bonsoir
Les découvertes.


Paroles: Charles Trenet, musique: Charles Trenet, Albert Lasry, 1948

Comments

Popular posts from this blog

Printemps, Victor Hugo, poème lu

Un film incontournable du cinéma français : Les choses de la vie