Monday, September 07, 2015

Conférence de presse du Président de la République : fautes et maladresses



Chers amis,

Je me suis amusé à passer en revue différentes fautes de langue et de prononciation ainsi que des maladresses de style commises par le Président Hollande, au cours des douze premières minutes de sa conférence de presse du 7 septembre 2015, qui a duré près de deux heures.



Je vous remerci-e (beaucoup de "e" et de "euh"
Y a des images, y a des évènements qui frappent à la porte de notre conscience (Y a  : ellipse appartenant au langage familier. Et métaphore puérile).
Il me revient de répondre/ à l’urgence (pas de liaison naturelle)
avec / humanité et responsabilité (pas de liaison naturelle)
C’est une crise ; elle est dramatique, elle est grave. (gradation inversée, donc l’effet est raté)
C’est pourquoi fa-ce à ces drames, face / à cette situation (pas de liaisons naturelles)
J’ai proposé un mécanisme (verbe absent, maladroit – de mettre en place un mécanisme)
Pour rejoindre… pour répartir l’effort (défaut de gémination des R)
Le mot important, c’est obligatoire. (maladroit et enfantin)
Parce que c’est ce qui fait la différence avec ce qui s’est fait ou plutôt ne s’est pas fait (très maladroit)
La France, elle est disposée à prendre sa part… (répétition familière du pronom, faute Hollandiste)
Elle est disposée à prendre sa part (de quoi ?)

C’est le principe sur lequel je considère la France est engagée. (Je considère QUE ou sur lequel, selon moi, la France est engagée.)
La proposition que nous avons nous-mêmes établie (on n’établit pas une proposition, on la fait)
… se sont mobilisés pour d’ores et déjà assurer cet asile. (locution adverbiale mal placée entre la préposition et l’objet)
Les cultes se sont mobilisés (non, les associations / les conseils de culte)
Je salue ces initiatives ; elles doivent êt’ coordonnées. (être, apocope familière, comme les fait Manuel Valls.) (Chirac aurait dit : doivent_êtrE coordonnées)
Et le Premier Minist’ (apocope) aura/ à mettre / en œuvre/ l’ensemble des politiques qui découlent de ces choix (ni liaisons, ni enchaînement vocalique)
La réponse, elle est européenne, la réponse, elle est globale (! )
Pour que les frontières de l’Europe puissent / être protégées (pas de liaison naturelle ni soutenue)
Y a quat’ millions de déplacés (grossier pour un Chef d’Etat)
Si nous voulons éviter l’exode de ces populations, l’enjeu, c’est de fournir… (lourd !)
Mettre en place des centres qui peuvent accueillir ceux qui veulent fuir (subjonctif : qui puissent)
Il faut élever le niveau de la responsabilité (quoi ? élever le débat sans doute.)
Cette question, elle touche bien sûr l’Afrique (pronom intempestif)
Compte tenu des guerres et des crises (gémination incorrecte compte tenu t-t- et non « con-tenu »)
Avec les ministres des Affair(es ) étrangères (pas de liaison z pourtant usuelle)
Le quatorze septemb’ prochain (apocope du langage familier encore une fois)
Et je veux que ces orientations (le roi dit « nous voulons »)
Nous devons donc lutter contre le terrorisme et c’est le choix que j’ai fait (bravo, monsieur le Président !)
… tant que le fondamentalisme, le djihadisme entrintiendront la haine (faute de prononciation non corrigée).
Le terrorisme, il ne vient pas de nulle part ; il a ses origines, son idéologie, ses organisations. (discours creux !)
Daesh a développé son emprise depuis près de deux ans (accentué son emprise serait plus correct)
Ma responsabilité, c’est d’assurer que nous puissions être informés au mieux des menaces qui pèsent sur notre propre pays (maladroit et incorrect : assurer qui ?) : il aurait fallu dire : ma responsabilité est de garantir à la Nation la meilleure information possible sur les menaces…
Au titre de l’artic’ 35 de la constitution
Le constat ne fait plus débat. (la question !)
Alors la France, parce qu’elle reçoit cette conférence, la France, parce qu’elle est engagée, la France veut accélérer. (On accueille une conférence, on ne la reçoit pas. Et la phrase est lourde et contient des répétitions, je ne dirai pas lesquelles.)

No comments: