Posts

Showing posts from September, 2015

Tournures négatives à valeur positive


Chers étudiants et amis, Beaucoup plus que l'anglais, le français a recours de façon idiomatique à des constructions de forme négative pour exprimer une affirmation. Il s'agit d'un euphémisme ou de ce qu'on appelle le procédé rhétorique de la litote. Je ne déteste pas boire un p’tit coup de temps en temps. Si je peux faire quelques heures en plus, je ne crache pas dessus. Je ne suis pas fan de… On aurait tort de s’en priver (= on aurait raison d’accepter.) Je ne vais pas sauter au plafond (= je ne suis pas fou / folle de joie) Je n’irai pas par quatre chemins (= je vais être direct) Je ne vais pas en rester là (= je ne vais pas me laisser faire) Je ne suis pas partisan de la violence. Je ne suis pas en forme, aujourd’hui. Je ne suis pas dans mon assiette. Je n’ai pas la pêche. Le chef n’est pas à prendre avec des pincettes, aujourd’hui. (= il est de très mauvaise humeur.) Ce n’est pas du meilleur goût / du meilleur effet. Y a pas foule !

Tournures idiomatiques avec le verbe faire

Chers étudiants et amis, J'ai dressé cette liste à votre intention, sachant que l'anglais se dispense fréquemment du verbe faire, qui exprime ici une action indirecte sur quelque chose ou quelqu'un. Faire bouillir de l’eau Faire bouillir la marmite (sens figuré) Faire pousser des légumes Faire cuire des œufs Faire sauter des légumes Faire sauter des crêpes Faire sauter une contravention (sens figuré) Faire sauter la banque (fam. au casino) Faire flamber une banane Faire revenir des oignons Faire jaillir une source Faire germer des graines Faire lever une pâte Faire gonfler la semoule Faire mijoter de la viande Faire réchauffer un plat Faire griller des poivrons Faire rôtir un poulet au four Faire mariner un poulet Faire sécher du linge Faire partir un aphte Faire tomber son téléphnone Faire sentir à quelqu'un qu'il doit s'en aller Faire rebondir une balle Faire perdre / gagner du temps à quelqu'un Arrêt

Conférence de presse du Président de la République : fautes et maladresses

Chers amis, Je me suis amusé à passer en revue différentes fautes de langue et de prononciation ainsi que des maladresses de style commises par le Président Hollande, au cours des douze premières minutes de sa conférence de presse du 7 septembre 2015, qui a duré près de deux heures. http://www.elysee.fr/videos/6e-conference-de-presse-2/ Je vous remerci-e (beaucoup de "e" et de "euh" Y a des images, y a des évènements qui frappent à la porte de notre conscience (Y a  : ellipse appartenant au langage familier. Et métaphore puérile). Il me revient de répondre/ à l’urgence (pas de liaison naturelle) avec / humanité et responsabilité (pas de liaison naturelle) C’est une crise ; elle est dramatique, elle est grave. (gradation inversée, donc l’effet est raté) C’est pourquoi fa-ce à ces drames, face / à cette situation (pas de liaisons naturelles) J’ai proposé un mécanisme (verbe absent, maladroit – de mettre en place un mécanisme) Pour