Quand un riche s'ennuie... Billet de Charline à écouter et lire



Oui, le président du groupe Edmond de Rothschild organise des safaris de luxe où ses amis chasseurs payent 55 000 euros pour buter un éléphant. Ces gens ont le choix entre nourrir 50 villages pendant un an ou buter un animal, ils préfèrent buter un animal, c'est un choix. Euh, écoutez, il faut se mettre à la place du baron : quand t’as été élevé par Nadine de Rothschild et que tu vois comment un éléphant tient une fourchette à table, ben, c'est sûr, t’as envie de le buter, merde ! Après, pour organiser les safaris et construire les routes et les lodges climatisés avec piscines, le baron chasse aussi les pygmées. Trois campements ont été brûlés ; alors, ça c'est embêtant, parce que Benjamin de Rothschild qui vit en Suisse, il ne veut pas que les étrangers viennent chez lui. Mais il ne veut pas non plus que les étrangers restent chez eux. Même Robert Ménard ne va pas si loin. Et il a tort. Si on laisse faire, des tribus d’Afrique vont envahir la bourse de Paris, pour venir chasser les requins de la finance.
Le baron, lui, c'est la 20e fortune de France : près de trois milliards d'euros. Allez essayer de faire comprendre ça à un pygmée, il s’en bat le cocotier, le type. Alors, c'est la très sérieuse association Survival International qui nous alerte : au Cameroun, Benjamin de Rothschild prive les habitants de leur forêt natale. Il faut dire que les vauriens s’entêtent à chasser pour se nourrir. Et sans payer un kopeck au baron, hein ? Quand on sait qu'un éléphant est facturé 55 000 euros au gros beauf qui l’a tué, vous imaginez le manque à gagner ? D'autant que c'est giboyeux dans l’coin, oh la qu’c’est giboyeux, Patrick, vous n'imaginez pas ! Bien heureusement, il ne fait qu'expulser ces sauvages ; il va pas se mettre à les chasser non plus, parce que les trophées de pygmées se revendent très très mal sur le marché. Mais le Benjamin, écoutez, il a besoin d'aventure. Moi je me mets à sa place ; c'est chiant à mourir les bords du lac Léman, on sait pas comment tuer le temps. Et le temps, c'est de l'argent, donc on va tuer avec notre argent. Alors, je sais pas quel niveau ils ont en chasse, mais en sophismes, c'est des champions. Alors que se passe-t-il dans la tête des très très riches ? A un moment, ben ils savent plus quoi faire, et ils se disent "allez, allez on tue des animaux sauvages !" Pardon, mais moi quand je m'ennuie, je prends un bouquin ou je regarde un film. Je vais pas dégommer mon chat à chaque fois que je m'emmerde ! Eh ben, lui si ! 2017, de la fenêtre de son hôtel particulier parisien, il vise avec un laser une contractuelle. Garde à vue. Bim ! Maintenant il fait pareil avec les antilopes, voilà !
Alors il faudrait un jour songer à réguler la population des milliardaires néo-cons pour préserver l'écosystème, hein ? Ah notez, je pense que ça porte un nom déjà, ça s'appelle une révolution.

Comments

Popular posts from this blog

Le dernier rendez-vous, chanson de Frida Boccara